Browse By

Les chercheurs mettent en garde contre des raccourcis dans le développement de vaccins

Vienne – « Chaque vaccin contre le COVID-19 doit être sûr, efficace et accessible à tous. » C’est ce que demande l’InterAcademy Partnership (IAP), un réseau de plus de 140 académies des sciences dans le monde, dans un communiqué publié mardi. Les chercheurs se prononcent contre les raccourcis dans le développement de vaccins et un «nationalisme vaccinal» dans l’achat de vaccins.

Les vaccins seraient d’une importance cruciale pour contrôler la pandémie corona et permettre aux gens de reprendre leur vie quotidienne, selon la déclaration du réseau des académies, qui comprend également l’Académie autrichienne des sciences (ÖAW). Cependant, aucun compromis ne doit être fait lors de l’évaluation de l’innocuité et de l’efficacité des vaccins candidats COVID-19.

Des milliards de dollars sont actuellement investis dans la recherche sur le vaccin COVID-19, qui est menée à un rythme sans précédent. L’IAP s’appuie sur les informations de l’OMS selon lesquelles 34 vaccins candidats étaient en phase clinique et 142 autres en phase préclinique début septembre.

Les dernières nouvelles

La course au vaccin COVID-19 comporte de grands dangers

Les scientifiques soulignent qu’il est urgent d’accélérer ce processus autant que possible. Mais la course au vaccin COVID-19 comporte de grands dangers si des raccourcis sont pris. « Les phases standard des essais cliniques de vaccins doivent se dérouler avec la rigueur scientifique appropriée, en particulier la preuve nécessaire de sécurité et d’efficacité à grande échelle », a déclaré le président de l’IAP Volker ter Meulen.

Après que les opposants aux vaccins aient déjà miné la confiance dans les vaccins éprouvés, un « processus ouvert, scientifiquement solide et d’une grande intégrité est nécessaire pour le développement et le test des vaccins COVID-19 afin qu’il n’y ait aucun doute sur leur sécurité », indique le communiqué. Par conséquent, il est également nécessaire de lutter contre la désinformation diffusée par les «lobbies vocaux anti-vaccin».

L’IAP décrit également le «nationalisme vaccinal» comme inacceptable, c’est-à-dire l’achat de stocks de futurs vaccins exclusivement pour un usage national. L’accès aux vaccins par les pays et les individus devrait être « basé sur les besoins et non sur la solvabilité ». (APA)