Browse By

Aucune trace de contagion par contact avec la surface

Genève – Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), on ne sait pas encore si les gens peuvent attraper le coronavirus Sars-CoV-2 en touchant les poignées de porte, les poignées de maintien ou les claviers d’ordinateur. Néanmoins, la désinfection est recommandée, selon une recommandation d’hygiène de l’OMS publiée samedi à Genève.

Profitez des études avec prudence

Elle y mentionne une étude selon laquelle le virus peut survivre jusqu’à sept jours à l’extérieur d’un masque médical. Cependant, toutes les études sur la viabilité du virus sur les surfaces doivent être traitées avec prudence. Selon l’OMS, elles ont été réalisées en laboratoire et n’ont abouti à aucune conclusion sur le monde réel.

Dans l’étude mentionnée, le virus a survécu jusqu’à quatre jours sur l’acier inoxydable et le plastique, jusqu’à deux jours sur le verre et un jour sur le tissu et le bois. Dans une autre étude, elle était de quatre heures pour le cuivre, de 24 heures pour le carton et de 72 heures pour le plastique et l’acier inoxydable.

Bien qu’aucune étude n’ait jusqu’à présent prouvé d’infection par Sars-CoV-2 en touchant des surfaces, l’expérience avec d’autres virus corona ne peut pas l’exclure. C’est pourquoi la désinfection est importante – dans les cliniques, mais aussi à l’extérieur, par exemple dans les éviers, les toilettes, les appareils électroniques, les mains courantes dans les escaliers, les sols et les murs.

Récupérez gratuitement le journal numériquement, l’abonnement test se termine automatiquement au bout de 4 semaines.

Testez-le maintenant

TT ePaperTT ePaper

L’OMS ne recommande pas la pulvérisation de désinfectants

L’OMS déconseille la pulvérisation de désinfectants dans les cliniques, les magasins, les bureaux et les ménages, mais aussi à l’extérieur, comme le font de nombreuses autorités en Asie en particulier. Les rues et les trottoirs ne sont pas un réservoir de virus et il est peu probable que le désinfectant puisse fonctionner sur des surfaces inégales suffisamment longtemps pour tuer les agents pathogènes.

« Les gens ne devraient jamais être pulvérisés », prévient l’OMS. Elle n’empêche pas la transmission de virus via l’infection par des gouttelettes si les personnes sont infectées. « La pulvérisation de chlore et d’autres produits chimiques toxiques peut provoquer une irritation des yeux et de la peau et l’inhalation Spasme des muscles respiratoires ainsi que troubles gastro-intestinaux et nausées et vomissements. «  (APA)